Le treizième Conte – Diane Setterfield

Note : 5/5

Genre : Entre roman à énigmes et Jane Eyre…

.

Présentation :

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l’écart du monde, s’est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd’hui âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l’extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à sa biographe Margaret Lea est une injonction : elle l’invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l’imaginaire ; et elle ne croit pas au récit de Vida. Les deux femmes confrontent les fantômes qui participent de leur histoire et qui vont les aider à cerner leur propre vérité. Dans la veine du célèbre Rebecca de Daphné Du Maurier, ce roman mystérieux et envoûtant est à la fois un conte gothique où il est question de maisons hantées et de sœurs jumelles au destin funeste, et une ode à la magie des livres.

.

Mon avis :

Waouh, bravo, j’ai adoré et je n’ai pas réussi à lâcher le livre avant une heure avancée de la nuit à chaque jour de lecture.

Il était depuis longtemps dans ma PAL et je ne regrette pas de l’en avoir sorti pour la lecture commune organisée par LivrAddict car ce livre est vraiment sensationnel ! J’ai tout aimé : les personnages, l’ambiance, l’écriture, l’intrigue, bref, tout.

Ce livre est atemporel, dans le sens ou on est incapable de dire si la rencontre entre Maragaret, la biographe amateur, et Miss Winter, l’écrivain à succès mais oh combien mystérieuse,  se déroule à notre époque ou il y a plusieurs décennies. Ça peut paraître un détail mais pour moi ça fait partie de l’ensemble de l’ambiance mise en place dans le livre : on brouille les pistes et les repères.

Ambiance au manoir d’Angelfield….

Ah, comme j’aime ces petits villages anglais reclus et pleins de mystère où se déroule l’histoire… enfin les 2 histoires en fait. Car oui, il y en a deux imbriquées l’une dans l’autre. Première histoire : Margaret Lea est engagée pour faire la biographie de Miss Winter alors que celle-ci se bornait depuis le début de sa carrière à mener les journalistes sur des fausses pistes, leur inventant des histoires sur sa vie passée, insinuant que les contes étaient bien plus intéressants que la vérité. Mais à l’aube de sa mort, l’écrivain veut pour une fois dire la vérité. Deuxième histoire : celle que Miss Winter raconte à Margret. La vérité sur sa vie et celle de sa famille, de riches anglais semblant venir du siècle passé avec un arrière-gout de Jane Eyre et des Hauts de Hurlevent (ces livres sont d’ailleurs souvent cités au cours du roman !), qui vivaient reclus dans leur manoir d’Angelfield et que tout le monde évitait car ils étaient bizarres. Vous l’aurez deviné cette histoire, c’est le treizième conte.

Et quel conte ! Une histoire hors du commun, des fois à faire froid dans le dos. J’ai tout de suite été envoûtée par le conte qu’elle nous raconte. Un conte étrange, sombre et hors du commun, sur lequel plane une brume permanente. Mensonges ou vérité ? La biographe part à la quête aux informations sur le lieu où prit place cette histoire mais attention aux révélations et aux manoir hantés !

 «Croyez-vous aux histoires de fantômes Miss Lea ? ». C’est ce que demande Miss Winter à notre héroïne lors de leur première rencontre. Question pas tout à fait anodine car le treizième conte est empli de secrets, de morts, des survivants, de disparus dans laisser de traces et… de fantômes.

Et les personnages : waouh ! Tous très complexes, atypiques et des fois bien dérangés, ce qui donne une ambiance proche des films d’épouvante par moment. J’ai adoré.

Tout au long du roman l’auteur sème des indices pour lever le voile sur la vie de Miss Winter pleine d’interrogation, mais de façon si subtile que j’ai été énormément surprise du dénouement ! Une fin grandiose, qui en surprendra plus d’un !

 .

La conclusion de la guenon

 Entre roman gothique, mystère, à énigme et de fantôme, dans une Angleterre reculée du monde où rien n’est interdit, pourvu qu’on se cache bien, Le Treizième Conte est à ne pas louper ! J’adoré cette ambiance secrète, étrange et en même temps pleine de belles surprises. Les personnages sont à l’image du reste. Un coup de cœur pour ma part ! Foncez et lisez-le !

.

Lecture Commune LivrAddict

.

Vous aimerez peut-être :

  • Les Hauts de Hurlevent – Emily Brontë
  • L’ombre du Vent – Carlos Ruiz Zafon
  • La Voleuse de Livres – Markus Zusack
  • Les Enfants du Crépuscule – Serge Brussolo
  • Jane Eyre – Charlotte Brontë
Advertisements

16 thoughts on “Le treizième Conte – Diane Setterfield

  1. On est toutes du même avis sur cette LC pour l’instant ! Il semble que c’est l’ambiance qui prime dans ce roman, et qui permet de rentrer tout de suite dans l’histoire, pleines de mystères et de rebondissements ! un vrai régal !

  2. il est dans ma PAL depuis cet été, il me tarde de le lire. Je te conseille Rebecca de Daphne du Maurier qui est aussi un roman à l’atmostphère gothique, mon coup de coeur du mois de septembre !

    • Merci pour le conseil, j’adorerai découvrir des romans dans ce gout là. Je le note dans ma wishlist. Sinon dans le style énigme-histoire passée étrange, je te conseil l’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon.

    • Merci, j’ai essayé de trouver les mots justes pour retranscrire l’atmosphère amis je doutais du résultat final. Pour la photo, j’ai cherché un bout de temps avant de tomber sur une qui collerait aussi bien 😛
      Et oui, va y, fonce, lis Les Hauts de Hurlevent. Les personnages sont presque aussi dérangés que dans le treizième conte 😄

  3. J’ai envie de le relire maintenant, tant ton enthousiasme est communicatif ! Je suis vraiment ravie que tu aies aimé et que mon conseil soit tombé juste cette fois. Je ne souvenais pas de ce brouillage des pistes, même dans le premier récit, c’est très bien vu en tout cas.

    • Cette fois, cette fois… ce n’est pas la première fois quand même ^^ Il y avait eu La Voleuse de Livre que tu m’avais chaudement conseillé et qui est toujours dans mon top ten de tous les temps 😉

      • Ah oui, c’est vrai, je n’y pensais plus ! (on va accuser la fatigue, elle a bon dos…) Rebecca de Daphne du Maurier, qu’on t’a conseillé ci-dessus, est dans ma PAL : si une (vraie*) LC te tente avec moi un de ces jours, ça m’inciterait à le lire. 🙂

        * Ca nous changerait un peu après nos dernières tentatives ^^

  4. Encore un coup de coeur pour ce livre et j’en suis très contente! Tu décris parfaitement bien l’ambiance dans ton article et c’est aussi cette ambiance là racontée avec des mots justes et magnifique qui m’ont également embarquée! Je suis un poil déçue par la fin car j’aurais aimé un peu plus de folie! Mis à part, j’en ai beaucoup apprécié la lecture.
    Merci de ta participation!!! ;))

    • Dommage que tu n’ais tant que ça apprécié la fin. Pour moi, elle était à la hauteur de mes attentes. Merci à toi de cette LC sinon je crois que le livre aurait traîne encore longtemps alors qu’il mérite d’être lu sur le champ 😉

  5. Je vais le lire! Surtout qu’en ce moment je suis en pleine exploration gothique, je poste beaucoup de billet sur ce genre d’auteur. Ma mère m’a offert ce roman, il est grand temps que j’y jette un œil!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s