L’histoire de Pi – Yann Martel

Note : 4/5

Genre : comment survivre sur un radeau pendant 7 mois… en compagnie d’un tigre !

Présentation :

Fils d’un gardien de zoo de Pondichéry, le jeune indien Pi Patel, dont la connaissance des animaux est encyclopédique, embarque avec sa famille à bord d’un gigantesque cargo vers le Canada. Après un effroyable naufrage, il se retrouve dans un radeau de survie, en compagnie… d’un orang-outang, d’un zèbre, d’une hyène et d’un tigre du Bengale, qui finit par tout dévorer ! Et Pi va devoir cohabiter 227 jours avec le fauve…

Mon avis :

Encore une très bonne note et pour un livre que je rêvais de lire depuis des lustres. Je ne suis donc pas du tout déçue et je ne regrette pas l’attente (surtout que depuis, c’est sorti en Poche à un prix abordable pour mon porte-monnaie).

Il avouer que lorsque j’ai entendu parler de ce livre pour le première fois, il y a quelques années maintenant, j’ai été tout de suite séduite par le thème : un jeune garçon et un tigre sur un radeau pendant des mois ! C’est si excitant et hors du commun. Et puis j’ai vu les tags « roman initiatique », « récit philosophique ». Et là, je me suis dit « Hum, ç’a l‘air encore plus intéressant que je ne pensais ». La seule chose que je redoutais c’était de m’ennuyer : comment remplir plus de 300 pages sur un tête à tête avec un tigre sur un radeau où les jours passent et se ressemblent. Et je l’avoue, je redoute aussi les critiques « de masse » sur les livres à « réflexion personnelle » et « roman initiatique » après quelques déceptions dans le genre…

Mais non, je me suis inquiétée pour rien ! Le livre est génial. La première partie du roman nous plante le décor d’un zoo à Pondichéry. On y découvre l’univers du jeune héros et quelques-unes de ses aventures et choix… assez particuliers qui le rendent attachant et qui, il faut bien le dire, lui seront utiles à sa survie dans la suite du roman.

Après avoir vendu son zoo, la famille embarque sur un cargo direction le Canada. La suite, vous vous doutez, est le récit de la survie de Pi et d’un tigre du Bengale adulte (portant le doux nom de Richard Parker) sur un canot de sauvetage suite au naufrage du cargo.

La présence du tigre sur le bateau, tout d’abord considérée comme très problématique va se révéler au cours du roman une chance et même une des raisons qui a permis au jeune héros de survivre si longtemps. La relation qui se développe entre les 2 est des plus intéressante et très émouvante. J’ai adoré. Et sur une note au peu plus légère : si un jour vous êtes perdu en mer, ce livre recèle de trucs et astuces bien pratiques. Avis aux fans de Koh Lanta 😉

La seule chose que je regrette est la partie se déroulant sur une île… qui se révèle vraiment très bizarre. Honnêtement j’ai trouvé que l’histoire perdait de sa crédibilité. En plus je ne vois pas du tout l’utilité de ce passage. Je ne vous en dis pas plus mais j’ai trouvé cette partie en décalé par rapport au reste du roman et c’est, malheureusement, ce qui lui fait perdre une étoile.

La dernière partie du roman, lorsqu’il est rescapé et transféré à un hôpital du Mexique, est… comique. La discussion entre Pi et les enquêteurs sur les causes de la disparition du navire donne vraiment une bouffée d’air au roman. Une légèreté très appréciée, malgré le contexte, après les épreuves décrites dans le reste du roman.

La conclusion de guenon :

Un très bon roman contemporain que je conseille à tous ! L’originalité de l’histoire en séduira plus d’un.  Et malgré la gravité (à savoir survivre en mer seul pendant des mois avec une menace de taille à bord), le roman reste léger et « frais ».  D’ailleurs l’histoire est parsemée de petites touches d’humour discrètes.

J’ai beaucoup apprécié les réflexions philosophiques que ce soit au niveau de la solitude, de la vie (survie ?), du chagrin, ou même… de la loi de la jungle. Ceci dit, le roman n’est pas à dominante « philosophique » si j’ose dire.  Une belle aventure extraordinaire. Une lecture très agréable mais pas encore un coup de cœur.

Lu pour :
Challenge ABC 2012

Le petit plus :

J’ai appris avec joie que le livre allait être adapté au cinéma (avec un autre acteur que Dev Patel, dieu merci ! Non que je ne l’aime pas mais j’en ai marre de voir sa tête à chaque fois qu’il est question d’un personnage indien). La bande annonce présage du bon, surtout que le réalisateur est Ang Lee, qui a réalisé le magnifique Brokeback Mountain.



Vous aimerez peut être aussi :

  • Geisha – Arthur Golden
  • L’Olympe des Infortunes – Yamina Khadra
  • De l’eau pour les éléphants – Sara Gruen
  • Des fleurs pour Algernon – Daniel Keyes
  • La nostalgie de l’ange – Alice Sebold
  • Le bizarre incident du chien pendant la nuit – Mark Haddon
Advertisements

2 thoughts on “L’histoire de Pi – Yann Martel

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s