Le Vieux qui lisait des romans d’amour – Luis Sepulveda

Note : 4,5/5

Genre : sachez écouter la nature…

.

Présentation : 

Antonio José Bolivar connaît les profondeurs de la forêt amazonienne et ses habitants, le noble peuple des Shuars. Lorsque les villageois d’El Idilio les accusent à tort du meurtre d’un chasseur blanc, le vieil homme quitte ses romans d’amour – seule échappatoire à la barbarie des hommes – pour chasser le vrai coupable, une panthère majestueuse…

.

Mon avis :

En un mot : magnifique !

Quand j’ai commencé la lecture, ça débutait mal : nous assistons à une scène d’arrachage de dents par un dentiste itinérant dans un petit village perdu sur les bords de l’Amazone. Je n’ai pas supporté cette scène plus ou moins de torture, mais qui est banalisée et même tournée en dérision avec un « C’était le bon temps quand les jeunes pariaient de se faire arracher les dents sans crier ». Comme ça, pour le fun. Ben voyons. J’ai eu très envie de reposer le bouquin. Mais, bon je me suis quand même forcée à continuer.

Et j’ai eu raison. Passé ce premier aperçu assez glauque de la vie misérable dans ce village, nous découvrons un monde dur et simple à la fois, où vivre dans la forêt signifie malédiction et chance en même temps.

Mais cet équilibre est sur le point d’être rompu par les européens, avec leurs armes, et leur irrespect pour la nature qui les entoure. Ils accusent les aborigènes du coin d’être les auteurs d’un meurtre.

Le Vieux qui lisait des romans d’amour, c’est le héros de l’histoire. Celui qui connait les lois dans la jungle, ses dangers mais aussi ses bénéfices. Selon lui, il n’y a pas de doute, le meurtrier est tout autre et seul celui qui a su écouter et vibrer au rythme de la forêt peut le connaitre et comprendre son geste.

.

La conclusion de la guenon

Ce livre nous emporte au fin fond de la forêt amazonienne. Un très bel hommage à la nature et à la simplicité. Je le conseille vivement.

.

Lu pour :

challenge-des-100-livres-chez-bianca

.

Vous aimerez peut être aussi :

– Soie – Alessendro Baricco
– L’ombre du Vent – Carlos Ruiz Zafon 
– L’Olympe d Infortunes – Yasmina Khadra
– L’attrape-coeur – J.D. Salinger

Advertisements

5 thoughts on “Le Vieux qui lisait des romans d’amour – Luis Sepulveda

  1. Je suis moins convaincue par celui-ci, par contre… Comme tu t’en doutes, le titre ne m’attirait pas spécialement (je suis restée affreusement classique, de ce point de vue) et ce que tu dis de l’histoire non plus.

    J’aimerais savoir ce que tu as pensé de l’Olympe des infortunes par contre. 😉 Après quatre Yasmina Khadra, ça va faire un an que je ne l’ai toujours pas relu à nouveau et que l’Olympe des infortunes traîne dans ma PAL…

  2. Alors pour l’Olympe des Infortunes, je ne suis pas sure de faire une critique détaillée donc je te le donne en mille : j’ai bien aimé et la philosophie de l’auteur était très sympathique. Cependant j’ai comme un arrière gout de tristesse, surtout à cause de la fin. Une lecture agréable mais pas de coup de coeur.

  3. Pingback: Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois | Lectures d'une guenon

  4. Pingback: Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 1er bilan | des livres, des livres !

  5. Pingback: Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 2e bilan | des livres, des livres !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s